Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/06/2009

Le MR, winner ou looser ?

 

_14_reynders.jpg

On connaissait Reynders et sa mauvaise foi légendaire, dernier coup en date, explosion de joie devant ses militants : "Nous sommes le premier parti à Bruxelles". Ou comment un homme qui a fait perdre son parti, dépassé par sa propre arrogance, essaye de ne point perdre la face devant ses militants. Qui oserait dire le contraire ? Le MR a perdu 1 siège à Bruxelles, et 2 en Wallonie. Comment peut-on exploser de joie quand on avait prédit un boom du MR. Ses acolytes ont fait de même pendant toute la soirée électorale, minimisant l'évidence. J'en suis perplexe, quels bons acteurs, simuler la joie alors que l'électeur l'a désavoué, il faut le faire.

Comment des libéraux peuvent-ils penser que l'électeur a envoyé un signal pour un changement dans leur sens, alors que visiblement une partie des électeurs d'écolo correspond au manque à gagner du MR ?
Ah, le MR, à désespérer ! Ce n'est pas la corruption qui gangrène leur parti, c'est la langue de bois si chère à Reynders. Mais que cache cette langue de bois ? Comment a-t-il pu la développer à ce point ? On peut trouver des éléments de réponse dans ses politiques d'inspiration néo-libéral, les intérêts notionnels qui ont démontré depuis longtemps leur inefficacité, et surtout les pertes fiscales qui en découlent, par exemple. Comment en effet, expliquer au belge moyen que sa politique a permis à certaines multinationales de s'en foutre plein les poches et n'a jamais créé aucun emploi, ni amélioré en quoi que ce soit la vie des belges. En gros, cadeau aux actionnaires de puissants conglomérats. Un monsieur qui n'hésite pas à revendre le patrimoine belge pour pouvoir boucler son budget et ainsi une fois de plus se faire passer pour un bon gestionnaire, comme si revendre du patrimoine était une tâche compliquée...

Comment peut-on expliquer que l'on retrouve monsieur au sein de la haute finance belge, lui, ce petit avocat ? Comment expliquer que la pire des mentalités américaines, le truc le plus débile que l'on retrouve dans les pires séries américaines, et pourtant authentique, le phénomène américain le plus méprisable qui soit : la popularité dans les collèges américains (looser/winner) soit au centre d'un article du site web des jeunes du MR dont voici quelques extraits :

« Peut-être es-tu un(e) de ces garçons ou de ces filles populaires dans ton école? Cette news est alors faite pour toi... En effet, une étude de la très sérieuse université britannique d'Essex a démontré que plus un enfant est populaire à l'école... Et plus grande sera sa chance d'exercer un emploi bien rémunéré plus tard. [...] Et la conclusion est pour la moins surprenante :  à chaque ami supplémentaire que possède un élève à l'école, son salaire sera en moyenne 2% plus élevé que celui de ses copains de classe moins populaires... Comme quoi, le succès dans la vie future d'un étudiant ne dépend pas seulement de son intelligence... mais aussi de ses capacités sociales !»

Quelle classe ! Ah ces jeunes, je comprends mieux pourquoi je n'ai jamais eu d'ami au MR !

Mais quand pourra-t-on compter sur un vrai parti libéral, un parti d'entrepreneurs sérieux, un parti qui ne ressemble pas à un attroupement de beaufs ? Si on pouvait au moins avoir une opposition pour débattre, oui des idées ! Ca m'intéresse les bonnes idées, même si elles viennent de droite ! En effet, comment se battre face à ce qui semble être devenu la nouvelle idéologie de la droite européenne, à l'image de Nicolas Sarkozy, la droite bling bling, le prestige non mérité, l'imposture permanente, l'appât du gain ? Comment combattre cette droite qui ne séduit que par des clichés ? Moi j'abandonne, et j'incite ceux qui ne l'ont pas encore fait à quitter ce navire qui a commencé à prendre l'eau ce soir, à prendre conscience que le parti réformateur ne prône pas de valeurs, seulement la réussite personnelle, l'écrasement d'autrui, et parfois pour faire bon genre défend « l'amour pour les personnes handicapées »[1]

 



[1] Quand on regarde l'action des ministres réformateurs, on constate qu'ils ont pris des mesures fortes pour les plus défavorisés. En 2007, je m'étais engagé à réduire le prix de l'amour pour les personnes handicapées afin d'éviter que ces personnes ne perdent une partie de leurs allocations lorsqu'elles se marient. On a déjà obtenu pas mal de progrès sur cette question

 

 

Commentaires

pas un mot sur la superbe victoire du ps ??

Écrit par : Moi | 08/06/2009

Excellente réflexion !!!

Écrit par : Patxi | 08/06/2009

Dites, n'y a-t-il aucun admin sur ce blog pour traquer et supprimer tous les messages spam de ventes de viagra ou autres vidéos limites sur youtube?! Pour pour un blog orienté jeunesse, bravo... 8-/

Écrit par : Citomoyen | 08/06/2009

Le MR paie très certainement les égarements de Didier Reynders.

Selon moi, la cause de son échec est triple:
a) Il a axé sa campagne sur les déboires du PS au lieu de se concentrer sur les idées et le programme. Pire, il a amalgamé ceux qui, au PS, ont clairement "dérapé" et ceux qui honnêtement poussent les idées et les valeurs socialistes. Ce faisant, il a fait des martyrs de ces derniers et a suscité tant chez eux que chez leurs militants un sursaut d'orgueil. Résultat, au lieu de se décourager, ils ont resseré les rangs et se sont battus avec l'énergie du désespoir.

b) De plus, totalement incapable de la moindre once d'humilité, DR a traité les membres d'autres formations (hormis peut-être ECOLO en fin de campagne) avec un égal mépris. Décochant ses flèches tous azimuts et ayant toujours un "bon mot" (de préférence blessant) à l'adresse du PS et du CDH, DR a aussi fait preuve d'un incroyable manque de clairvoyance. Il a oublié qu'à moins d'obtenir une majortié absolue, dans ce pays, on doit gouverner avec les autres!

Bref, si au lieu de passer autant de temps à mépriser ou à dénigrer jusqu'à l'insulte certaines personnalités (et non des moindres) dans les autres formations, s'il avait dépensé l'essentiel de son énergie à présenter clairement le programme de son parti et à susciter un véritable débat sur les idées et les propositions libérales en ces temps de crise, je pense que le MR aurait fait un bien meilleur score.

En éclipsant de la sorte le programme de son parti, il l'a rendu peu crédible. D'autant moins que l'actuelle crise économique pousse plus les gens à s'inquiéter de l'avenir que de s'émouvoir des égarements de certains mandataires politiques.

c) Enfin, selon moi, il paie également pour sa gestion peu convaincante du ministère des finances et surtout de l'affaire Fortis.


A choisir entre des gens qui profitent de leur mandat politique pour "s'en mettre plein les poches" et ceux qui bradent nos institutions financières à des intérêts étrangers, le choix a été fait: ECOLO (et dans une moindre mesure le CDH).

Le pire dans cette aventure, c'est que non seulement DR a clairement perdu son pari (devenir la première force politique en Belgique francophone), mais en plus il risque, tant à Bruxelles qu'en Wallonie, d'être à l'origine du rejet de sa formation politique dans l'opposition.

En effet, son attitude méprisante et arrogante lui on valu de très fortes inimitiés au PS et au CDH.
D'autre part, malgré ses discours enjoleurs et empreints d'assurance, Jean-Michel Javaux sait très bien d'où proviennent les "nouveaux électeurs" qui l'ont porté, lui et son parti, aux nues. Ajouté au fait que son électorat traditionnel se situe bien plus à gauche (centre gauche) qu'à droite, je le vois assez mal prendre le risque d'une alliance avec le MR. D'autant que ce scénario impose (certainement en Wallonie) une tripartite avec le CDH. Et quant on connaît la nature arctique des relations entre DR et Joelle Milquet, c'est tout sauf gagné!


Ceci dit, ne vendons pas la peau de l'ours... Reconnaissons cependant qu'elle ne vaut pas bien cher et que je ne parierais pas un kopek sur les "actions" Reynders!

Votre article est très pertinent car il met le doigt sur ce que d'aucuns au MR ont refusé de voir jusqu'à présent: le MR a un grave problème de crédibilité doublé du fait qu'il est isolé sur l'échiquier politique francophone. Ce problème n'a qu'une cause: Didier Reynders!

Bien à vous,
Soltan Griss.

Écrit par : Soltan Griss | 08/06/2009

"écrit sur facebook sous le titre merci monsieur Reynders"

Il est vrai que mes sympathies naturelles vont plus vers la solidarité que vers le profit personnel. Il est vrai que je ne comprends pas vraiment bien cette course au profit ni surtout cette recherche absolue de croissance d'autant qu'on avance sans même savoir où on veut aller ni si il y a quelque chose là-bas.

Il est vrai aussi, que je ne supporte pas les tricheurs ni les profiteurs et que sans être exhaustif, le PS m'a vraiment dégouté dans ses pratiques.
Sans être exhaustif, car je connais personnellement d'autres affaires mettant en cause d'autres partis, d'autres secteurs que la politique, d'autres philosophies ou religions aussi....Pour paraphraser Giscard à Mitterand: " le PS n'a pas le monopole de la saloperie"....

Peut être d'ailleurs est ce un signe de voir autant d'affaires concernant le PS: peut être est ce du au fait qu'elles sont maintenant traquées et débusquées. Je l'espère en tout cas. J'attends de même que les deux tricheries que je connais concernant des mandataires MR soient révélées et punies intra-muros au moins. Ce serait une preuve que là aussi on a commencé à balayer. Oh il ne s'agit pas d'affaires nationales, juste des petits profits illégaux bien rentables , mais il faut être fou pour faire une délation comme je dis toujours.

Mais ce n'est pas vraiment là que je voulais en venir. Il en est des gouts et des couleurs comme des sympathies, ça ne se discute pas, ça ne s'explique pas.

J'ai entendu ce matin plusieurs responsables politiques parler et deux m'ont vraiment exaspérés: Serge Kubla d'abord qui dit à mots cachés que les électeurs sont des cons, affirmation que j'ai lue un peu partout d'ailleurs, sur le chat rtbf autant que sur facebook ....Si je peux comprendre l'amertume et si je suis le premier à dire des choses que je regrette sous l'emprise de la colère, je ne peux pas admettre cela d'un dirigeant politique. Si la démocratie n'est pas assez bonne pour vous , allez voir ailleurs et foutez nous la paix: il semblerait que les électeurs n'aient pas eu envie d'être sauvé par le MR, c'est leur droit le plus strict et vous n'avez pas à le commenter.

Didier Reynders ensuite. Mais Didier, c'est quoi ça? Des déclarations de victoire? Mais enfin , tu espères convaincre qui? J'ai entendu deux fois ta harangue cette nuit devant tes militants, même eux ont eu difficile à t'applaudir. Oups désolé,je reprends le vouvoiement . Vous avez voulu une campagne électorale basée sur le sanglant et le sordide, vous avez cru que cela suffisait et que les électeurs vous suivraient vers des horizons remplis de fric et de succès financiers. Moi je crois que ce n'est pas cela que les gens voulaient. Et que même ceux qui le voulaient ne vous ont pas cru: votre attitude lors de la crise Fortis, pendant la quelle vous fûtes le seul à ne pas démissionner, votre suffisance affichée, votre arrogance désagréable sont autant de faits qui ont certainement privé votre parti d'une victoire.
Et comme je le disais au début, cette absence de victoire (je n'ose pas dire défaite) me réjouit assez....c'est pour cela que je tenais à vous remercier.

Écrit par : Jean-pol | 08/06/2009

Le MR abandonné ses valeurs de droite, qui étaient pourtant les siennes du temps de Nols, de Draps, Vandenhaute, etc, soit dans les années 1980. C'est bien dommage, car aujourd'hui, il est devenu un parti du centre-gauche !

Écrit par : Georges-Pierre Tonnelier | 08/07/2009

Les commentaires sont fermés.